Blog

Un usage proportionné de la violence, monsieur le Préfet ?

Hier après-midi à Calais, rue des Verrotières, les tensions entre forces de l’ordre et exilé(e)s ont donné lieu à des affrontements.
 
L’opération initiale avait pour but de « nettoyer » les campements et abris qui sont à proximité, et qui servent de refuges aux exilé(e)s. C’est votre politique, pas la nôtre, le refus de tout « point de fixation ».
 
On peut s’interroger néanmoins de la nécessité de rassembler une cinquantaine de policiers et de CRS pour cette opération, et de la pertinence du choix du moment de l’intervention (rassemblement pour distributions alimentaires, de vêtements, et accès aux soins).
 
On peut s’interroger du fait, encore une fois, que les personnes n’aient pas été autorisées à récupérer leurs effets personnels et ceci malgré vos engagements. Nous étions là et nous l’affirmons.
 
Hier, 4 personnes ont été blessées. Un adolescent de 16 ans, le jeune S, a été emmené à l’hôpital de Calais, vers 15 heures, dans un état grave.
 
Accompagné par deux personnes, bénévole du Secours Catholique, et salariée d’une association opératrice de l’état.
 
Le médecin urgentiste qui les recevra leur demandera après observation : « Qu’a-t-il reçu pour avoir la figure explosée ? Œil éclaté, nez rentré dans la boite crânienne .». Plusieurs fractures du crâne.
 
C’est un mineur, monsieur le Préfet.
 
Il devrait bénéficier de votre protection. Nous le redisons, cette politique du rejet et de l’exclusion n’est pas tenable.
 
 
L’Auberge des Migrants et Médecins du Monde

Comment(1)

  1. REPLY
    Ludivine Verdonck says

    Un petit mot simplement pour vous dire que j’ai pu remarquer que pendant que vous faisiez, bénévolement sur le terrain, le travail que l’État devrait faire, des trolls envahissent les forums de discussion en ligne sur le thème des migrants.
    Ils contribuent à propager de fausses informations, donner une fausse image de la pensée des français sur cette question, à augmenter les clivages et à empêcher toute conversation sérieuse sur ce thème, utilisant souvent le discrédit du militant humaniste, le renvoi vers de faux-comptes de celui-ci sur Twitter, parfois la menace …

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.