Qui sont-ils ?

Qui sont-ils ?migrants 1 small
Ils sont plusieurs centaines, parfois plus de mille.
Ce sont surtout des hommes. Quelques couples, quelques familles, quelques enfants seuls.
Il existe une grande diversité de régions d’origines, une grande diversité d’âges.
Les régions d’origine varient selon les années. En 2009, nous rencontrons surtout des gens venant d’Afghanistan, d’Irak, du Kurdistan, d’Iran, de Palestine, d’Erythrée, de Somalie, d’Ethiopie, du Soudan.
Pour l’âge, le plus jeune ne peut être que celui qui nait ici, le plus agé que nous ayons rencontré nous a dit avoir 58 ans. La plus grande majorité a entre 15 et 25 ans.

 

Pourquoi ont-ils pris la route ?migrants 3 small
Pour la plupart, ce ne sont pas des gens qui voyagent, ce sont des gens qui fuient.
Cette fuite est aussi un espoir, ils fuient un enfer, ils espèrent un paradis. Cet espoir se lit dans leur regard.
En fait, le mot « migrant » est souvent mal adapté pour les personnes qui transitent par Calais : il s’agit, dans la plus grande majorité des cas, des personnes qui fuient une région en conflit (Irak, Afghanistan, Kurdistan, Erythrée, Oromia, Darfour, Palestine). D’autres fuient un régime politique auquel ils s’opposent (Iran). Ce ne sont donc pas vraiment des migrants mais plutôt des gens sur la route de l’exil.

  

 

Pourquoi veulent-ils aller en Grande-Bretagne ?migrants 2 small

Dans l’ordre des réponses les plus fréquentes:
– Parce qu’ils ont des parents ou des amis qui sont prêts à les accueillir.
– Parce qu’ils parlent couramment anglais.

– Parce qu’ils ont travaillé pour l’armée anglaise ou américaine, et qu’ils s’attendent à être accueillis à bras ouverts.