Vous souhaitez être bénévole ou stagiaire et vous vous posez des questions sur le fonctionnement de l’association ? On y répond ! Bienvenue sur la page de la foire aux questions !
Où se trouvent l’association et l’entrepôt ?

L’association se situe à 10 minutes en voiture du centre-ville de Calais. Les volontaires travaillent dans un entrepôt où s’organisent toutes les actions d’aides aux migrants et réfugiés, effectuées en collaboration avec nos différents partenaires. Les repas pour les migrants y sont cuisinés, et les dons y sont triés avant distribution.

Est-ce que les mineurs peuvent être bénévoles ?

Les mineurs peuvent être bénévoles pour l’association en aidant à l’entrepôt si une attestation de responsabilité civile nous est donnée. Ils ne peuvent pas se rendre sur le terrain.

Quelles tâches est-ce que les bénévoles court-termes (moins de 7 jours) effectuent ?

Les volontaires court-termes nous aident dans nos actions à l’entrepôt : réception des dons, tri, stockage, préparation des repas… Ces actions sont plus que nécessaires pour le fonctionnement de l’association, car ce sont elles qui nous permettent de faire les distributions. Et ainsi, vous pouvez avoir une vision concrète de l’organisation de l’association.

Quand puis-je me rendre sur le terrain ?

Chaque semaine, les coordinateurs mettent en place un planning du personnel qui se rend auprès des migrants, dans le cadre de distributions ou de maraudes. Il faut un minimum de 7 jours passés à l’entrepôt avant d’être intégré au planning. Seules les personnes majeures peuvent se rendre sur le terrain. Il y a une formation-terrain à suivre au préalable, qui est soit organisée en groupe, soit donnée en personne par un coordinateur.

Tout dépend toujours des besoins du jour.

Quelles tâches est-ce que les bénévoles moyen-termes (de 7 jours à un mois) effectuent ?

Les volontaires moyen-termes, après quelques jours à l’entrepôt, peuvent rejoindre nos équipes sur le terrain pour les distributions et les maraudes. L’auberge des migrants travaille en étroite collaboration avec d’autres associations présentes à l’entrepôt et ainsi, il est possible pour les volontaires de prendre part à leurs actions également, selon les besoins.

L’attribution des activités est laissée, dans la mesure du possible, au libre choix des bénévoles puisque chaque personne apprécie de prendre part à certaines actions de façon différente. Nous demandons à tous d’être flexible et de travailler là où sont les besoins.

Quelles tâches est-ce que les bénévoles long-terme (plus d’un mois) effectuent ?

Les volontaires long-termes peuvent prendre des responsabilités et postuler à des postes de coordinateur. Il y a parfois (surtout en été) un grand nombre de volontaires court-terme, nous avons donc besoin de volontaires long-termes afin d’encadrer de petites équipes par exemple. La gestion de tâches administratives notamment nécessite un temps d’adaptation, il est donc également possible pour certains bénévoles long-termes de s’occuper de cela. Les bénévoles long-terme peuvent également aider à la défense des droits des migrants et réfugiés, après une formation spécifique donnée à l’entrepôt. 

Quelles sont les possibilités d’hébergement ?

Nous ne pouvons pas en fournir pour une durée inférieure à un mois.  Les stagiaires et bénévoles long-terme sont logés, dans la limite des places disponibles, dans une maison en centre-ville pour un loyer très raisonnable. Il est possible aux autres de trouver un logement en auberge de jeunesse, sur Airbnb ou Couchsurfing, ou en contactant des hébergeurs calaisiens (la liste vous sera fournie quand vous vous serez inscrit pour venir aider en remplissant  le formulaire). Inscrivez-vous plusieurs semaines à l’avance si possible, les meilleurs logements sont vite pleins

Certains bénévoles d’associations partenaires logent en bungalows partagés dans un camping à 15 mns de l’entrepôt. Pour ceux-là, notre navette circule matin et soir entre l’entrepôt et le camping.  

Comment se déroule une journée à l’entrepôt ?

Les journées à l’entrepôt commencent à 9h et finissent à 17h30 en fonction des travaux des volontaires. Certaines activités, comme les maraudes, durent jusqu’à minuit.  Une journée passée à l’entrepôt aura un rythme différent de celle où vous participez à une distribution.

A l’entrepôt, le repas de midi (végétarien ou vegan, préparé (en général) par l’association Refugee Commmunity Kitchen est servi vers 13h. Le café, le thé et des viennoiseries sont à disposition toute la journée.

Quelle langue parle t-on à l’entrepôt ?

Bien que l’Auberge des migrants soit une association française, avec des bénévoles français, un bon nombre de bénévoles viennent aussi du Royaume Uni depuis 2015.  Nous avons aussi régulièrement un certain nombre de bénévoles d’autres pays européens, parfois même plus lointains. L’organisation quotidienne du travail se fait de manière bilingue. Cela permet donc aux français de développer et d’améliorer leur aisance en anglais (et vice-versa). Si l’anglais n’est pas votre fort, pas de soucis, beaucoup de bénévoles et de responsables sont bilingues et seront ravis de vous aider !

Que gagne t-on à être bénévole pour l’association ?

Être bénévole pour l’association permet d’apporter une aide concrète aux migrants et réfugiés afin de rendre leurs journées et nuits aussi décentes que possible. C’est un travail fatigant physiquement et émotionnellement (si vous allez sur le terrain), mais il est aussi passionnant :

Se rendre sur le terrain permet de s’investir au plus proche de la crise des frontières, qui réduit des centaines de personnes à Calais à des conditions de vie indignes – sinon dangereuses pour leur santé physique et mentale.

Notamment pour les étudiants en droit et sciences politiques, être bénévole et se rendre sur le terrain permet de se rendre compte d’une réalité que ne permet pas de saisir la lecture et les cours théoriques. Les personnes que l’on rencontre, qu’ils soient bénévoles long-termes, réfugiés ou migrants permettent d’entendre des expériences et témoignages frappants, souvent non diffusés par les médias. Tout le monde est prêt à vous aider, répondre à vos questions, vous soutenir si besoin. Etre bénévole vous permet de rencontrer des personnes incroyables qui viennent de partout. Par ailleurs, c’est une excellente opportunité pour travailler son accent anglais.

Les compétences et l’expérience acquises en tant que bénévole pour l’Auberge sont multi-facettes. Elles peuvent être utiles dans la vie active, lors des études ou dans la vie quotidienne.

Est-il possible d’être stagiaire pour l’association ?

L’association est toujours très heureuse d’accueillir des stagiaires dans ses locaux. Ces stages permettent notamment d’avoir des informations ciblées et précises lors de la rédaction de mémoires, en particulier pour les étudiants en Droit ou Sciences Politiques. Il est possible de demander une convention de stage pour une durée maximale de deux mois. Les mêmes conditions d’hébergement et de repas s’appliquent aux stagiaires.

Quelles missions pour les stagiaires ?

Le stagiaire aura la liberté de voir comment se déroulent les opérations à l’entrepôt lors de la première semaine, comme les autres bénévoles. Par la suite, le/la référent.e de stage et le stagiaire discuteront des différentes opportunités et missions possibles. Si le stagiaire le désire, il peut effectuer les missions disponibles pour les bénévoles long-terme. La réalisation de projet ou d’idées liée au type d’études effectuées en particulier sont encouragées. Ils peuvent être mis en place avec l’aide de l’équipe de l’Auberge selon les besoins.

L’équipe HRO en particulier (Human Rights Observers) est composée en permanence de 3 coordinateurs qui gèrent une petite équipe de stagiaires d’un mois ou deux. Ces coordinateurs sont des stagiaires qui font un stage d’une durée de 6 mois, indemnisé selon la réglementation nationale.  Le niveau Master (en droit des étrangers) est requis ainsi qu’une très bonne connaissance de l’anglais écrit et oral. Si vous pensez avoir ce profil, vous pouvez envoyer votre CV avec lettre de motivation à laubergedesmigrants@hotmail.fr.

Quid du Covid19 ?

Pendant la période de confinement, nos équipes ont été réduites à une dizaine de bénévoles long-terme, qui connaissent très bien Calais et l’entrepôt. En cette fin du mois de mai, nous commençons juste à accepter de nouveau des bénévoles et stagiaires, au compte-goutte. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour ne pas infecter l’entrepôt ainsi que les exilés que nous aidons chaque jour.

Pou cela, si vous vous inscrivez pour venir nous aider, nous vous demandons :

– de faire très attention à ne prendre aucun risque avant de venir (pas de grandes fêtes avec les copains durant lesquelles chacun oublie les mesures barrière – attention particulière pendant le trajet de votre domicile à l’entrepôt).

– à l’entrepôt, de porter un masque (amenez les vôtres si possible) ainsi que de vous laver fréquemment les mains et de respecter la distanciation sociale. Certains projets (comme la distribution de bois) ont un protocole spécial en place afin de protéger au maximum l’équipe et les exilés. En effet, si une seule personne venait à être malade dans un groupe, tout le projet devrait soudainement arrêter, ce qui serait une catastrophe pour les exilés.