Blog

L’Auberge, Utopia 56 et le SCCF portent plainte pour destruction et dégradation de biens

Depuis plusieurs mois, et malgré la trêve hivernale, les exilés de Calais sont dépossédés quotidiennement des biens leur permettant de se protéger du froid.

Chaque semaine, des sacs de couchage, bâches et tentes sont mis à la benne, détruits, voire gazés.

Les personnes exilées ne peuvent se défendre contre ces destructions ou confiscations. Ils et elles ne n’osant pas porter plainte devant les mêmes autorités que celles ayant détruit leurs biens, ou ne voyant pas comment une telle plainte pourrait améliorer leur situation personnelle.

La mission de nos associations est de permettre à chacun d’accéder à ses droits fondamentaux et à la dignité.

Conformément à cette mission, nous avons mis à disposition des exilés des biens (sacs de couchage, bâches) pour leur permettre de ne pas mourir de froid.

Nous avons clairement fait apparaître les logos de nos associations sur nos 600 bâches et sacs de couchage. Les bénéficiaires de la distribution qui le souhaitaient pouvaient signer un contrat de prêt.

Nos avions prévu de réaliser une action juridique en cas de destruction ou de confiscation du matériel pour le dénoncer.

En vue des faits observés, L’Auberge et le Secours Catholique ont décidé de porter plainte aujourd’hui contre X pour destruction et dégradation de biens prêtés par nos associations.

Nous dénonçons cette maltraitance institutionnelle qui s’exerce contre les exilés à Calais et les entraves envers les associations et militants qui tentent de leur venir en aide.

Comments(2)

  1. REPLY
    Guivy Martine says

    Bravo à vous , espérons que cette action de notre efficace !

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.