Calais continue d’être un épicentre de la crise d’hospitalité qui traverse l’Europe. Dans ses rues et aux bordures de la ville, ère une jeunesse en exil dans l’attente d’un meilleur avenir.

Les Mineurs Isolés Etrangers (ou MIE) comptent parmi les individus les plus vulnérables dans cette crise. Depuis le démantèlement de la jungle, ils reviennent en nombre à Calais, aux côtés de primo-arrivants, et se retrouvent sans repère et sans abri. Nous pensons qu’environ 700 personnes migrantes se trouvent en ce moment à Calais, dont une centaine de mineurs non accompagnés.

Alors qu’il avait été annoncé que Calais ne serait plus un « point de fixation » pour les populations en exil, seules des mesures répressives ont été mises en place pour les chasser de la ville.

Avec notre partenaire Refugee Youth Service, nous mettons en place un bus de protection de l’enfance, une structure mobile dont le but est d’établir un dialogue avec les jeunes en exil. Le bus se rendra dans des lieux choisis avec les mineurs et leur proposera des activités, un accès à internet et des conseils juridiques. Pour porter ce projet, nous avons constitué une équipe de protection de l’enfance composée d’un travailleur social, d’une juriste, d’un infirmier, d’anciens réfugiés et d’animateurs.

Ce dialogue a pour objectif d’améliorer le bien-être des jeunes réfugiés, mais aussi de sécuriser leur parcours en Europe en les amenant à réfléchir à l’asile et à l’entrée légale dans les pays européens. Le bus permettra d’offrir un cadre sécurisé et stable pour échanger avec un juriste et entamer des démarches de stabilisation ou de procédure juridique d’entrée au Royaume-Uni ou tout autre pays européen.

 

Propulsé par HelloAsso