Qu’est-ce qu’un CAO ?

Afin de désengorger Calais, l’Etat a mis en place depuis octobre 2015 des Centre d’Accueil et d’Orientation (CAO), un peu partout en France.

Ces lieux d’hébergement provisoire sont en fait des locaux vacants (centres de vacances en hivernage, ancien établissements publics ou privés, etc.) dans lesquels sont accueillis les personnes qui souhaitent demander l’asile en France (mais qui sont très minoritaires à Calais).

Les CAO accueillent des familles ou des hommes seuls, et la capacité d’accueil est de 50 à 100 personnes en moyenne. Pendant leur séjour en CAO, un accompagnement administratif est mis en place afin de les aider à enclencher la procédure de demande d’asile, ou à réfléchir à l’opportunité de le faire si leur parcours migratoire n’est pas encore défini.  Ils y restent quelques semaines (3 à 4 mois maximum), le temps que soit enclenché leur demande d’asile et qu’une place en CADA leur soit attribuée. La gestion administrative et logistique de leur séjour est confiée à une association ou fondation locale.

Suite au démantèlement du camp de Calais, l’ouverture des CAO s’est amplifiée, mais la plupart sont en cours de fermeture, et devraient à terme être remplacées par un autre type de centre d’accueil provisoire : les PRAHDA. Ceux-ci devraient commencer à ouvrir à la rentrée 2017.

 

Article sur les futurs Prahda : https://iaata.info/Apres-CAO-on-en-sait-plus-sur-les-futurs-centre-d-accueil-de-demandeur-euse-s-d-2034.html

 

Source : www.infocao.net